Jadis, sur un même champs cultivé en garrigue, plusieurs cultures étaient complantées : vigne et céréales, oliviers et céréales ou oliviers et vigne. Les terres arables étaient rares à l’époque et cette méthode permettait d’optimiser la production des parcelles.

Dans l’espace de découverte « Mémoires de garrigue », à 200 mètres du pont antique, le site du Pont du Gard fait revivre pour le grand public, les pratiques ancestrales des cultures « mariées ».

Les moissons sont passées. Cinq rangs de terre labourées cet été attendent l’heure des semis. Les graines de quatre variétés de céréales, sélectionnées Bio, avoine, orge, blé (variétés anciennes : touzelle et petit épeautre), et seigle, seront semées à l’automne, et à la main, par un agriculteur en partenariat avec l’Etablissement du Pont du Gard.

Les premières pousses sont attendues pour l’hiver.

Dans Mémoires de garrigue, chaque saison est un spectacle. Nous reviendrons au fil des saisons vous raconter ce qui s’y passe.

N’hésitez pas à venir vous y balader en toute occasion.