Vous avez peur des chauves-souris ? Elles vous inspirent crainte et répulsion depuis l’enfance ?

 

Sachez qu’elles sont inoffensives 

En Europe, les chauves-souris ne sucent pas le sang. La légende est tenace, mais jamais non plus elles ne se prendront dans vos cheveux. Leur vol est très précis et leur système de guidage par ultrasons (écholocalisation) permet de détecter des objets avec une grande finesse. Elles ne sont pas aveugles et utilisent prioritairement leur vue pour se repérer. Elles savent donc parfaitement vous éviter. Rappelons également que les chauves-souris ne sont ni des animaux constructeurs ni destructeurs. Elles ne font pas de nid, ne transportent pas de matériaux, ne rongent pas les tuyaux, les fils électriques ou l’isolation. Ce ne sont pas des rongeurs et avec un seul petit par an, ne sont pas prolifiques. *

Très utiles

Ce drôle d’animal, qui est en fait un mammifère, volant de surcroît, ne dort pas la nuit et joue un rôle particulièrement déterminant dans la chaîne alimentaire. En Europe, toutes les chauves-souris sont insectivores. Elles se comportent donc comme d’excellents insecticides naturels. En une nuit, une chauve-souris peut consommer près de la moitié de son poids en insectes variés tels que les moustiques et autres parasites de l’Homme, mais aussi des papillons de nuit dont beaucoup d’espèces se développent aux dépens des cultures, des arbres fruitiers…  De plus, le « guano » (excréments de chauve-souris), riche en protéines est un très bon fertilisant pour les plantes. Attention toutefois à ne pas en mettre une trop grosse quantité ! *

Et extrêmement vulnérables !

La disparition ou la modification de leurs gîtes, la transformation de leur domaine vital, les dérangements durant l’hibernation ou la reproduction, l’utilisation de produits chimiques et la mortalité directe par prédation par le chat domestique ou obstacles au vol, sont autant de facteurs qui menacent leurs populations. Elles peuvent d’ailleurs être éblouies ou perturbées par l’éclairage artificiel extérieur. En Europe les effectifs de certaines des 36 espèces répertoriées sont en baisse alarmante. *

Dans les gorges du Gardon

Chez nous, elles sont les hôtes du massif des gorges du Gardon qui abrite une grande diversité de milieux et d’espèces animales. Et ce n’est pas Batman, mais le « Molosse de Cestoni », un des spécimens les plus emblématiques et les plus gros d’Europe (jusqu’à 40 cm d’envergure), qui réside sur cette portion de territoire méditerranéen.

Bien d’autres espèces existent en France, parmi les noms les plus poétiques : Pipistrelles, Rhinolophes, Oreillards, Murins, Noctules …

Tout ce qu’il faut savoir sur ces petits êtres à protéger impérativement sans attendre :

Parce que leur protection passe inévitablement par une meilleure connaissance de tout un chacun, un rendez-vous unique dans l’année est organisé au niveau européen le dernier samedi du mois d’août. Ce moment de connaissance partagé permet de dépasser ses peurs et les idées reçues et lever le voile sur les mystères de ce drôle de mammifère volant qui ne dort pas la nuit.

logonuitnet

 Nuit Européenne de la Chauve souris au Pont du Gard : samedi 25 août 2018

Le site du Pont du Gard participe à la « Nuit de la Chauve souris » le 25 août prochain au Pont du Gard avec le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon et le Groupe chiroptère Languedoc-Roussillon. Au programme, une projection suivie d’un échange avec un spécialiste et une sortie nocturne, permettront à toute la famille de découvrir ces petits mammifères volants.

Programme et horaires

  • *Source : http://www.nuitdelachauvesouris.com/