On dit du Pont du Gard qu’il fut construit par le Diable, en une seule nuit…

L’histoire est racontée par Frédéric Mistral, en voici un résumé :

Il y a fort longtemps, le maître-maçon chargé de la construction du Pont, fut impuissant à bâtir la moindre arche face aux féroces et incessantes crues du Gardon.

En désespoir de cause, il céda au Diable qui lui proposait d’édifier à sa place un pont indestructible en échange de l’âme d’un malheureux. Le Pont fut construit en une nuit. L’ingéniosité de la femme du maître maçon lui fit tendre une ruse au diable. A l’aube, en lieu et place de l’âme attendue par Satan, ce fut un lièvre qui traversa le Pont. De colère, il projeta l’animal sur une pile. Son empreinte est à jamais gravée dans la pierre d’or du monument.

Retrouvez l’intégralité du texte de la légende Légende F.Mistral – Extrait du Trésor du Félibrige (1876) – Traduction 5 langues

Ce bas-relief date en fait de l’époque romaine. Elle représente un phallus affublé de clochettes, d’oreilles et pattes.  Pour les Romains, très superstitieux, ce symbole assurait la protection et la pérennité de l’édifice.

Admirez une reproduction de ce bas-relief dans le Musée rive gauche.