« Rubaïyales« . C’est le nom du prochain spectacle de la Compagnie Calame Alen, dont 4 représentations auront lieu au Pont du Gard, un lieu propice à l’imaginaire. Clément Baudry, directeur artistique, a répondu à nos questions sur ces quatrains d’Omar Khayyâm qui vous feront voyager en terres méditerranéennes avec une mise en scène signée Françoise Bouvard.

Rubaiyales

D’où provient l’originalité de ce titre « Rubaiyales » ? 

« Le titre est issu de deux projets dont « Rubayat », qui signifie « quatrains » en persan et de la référence aux « bacchanales ». Le but était de proposer un spectacle de rue avec l’esprit de l’homme sauvage. Il est écrit en phonétique parce que l’on parle et chante en différentes langues : français, occitan, italien, persan, catalan, portugais. »

Quelle est l’origine de ce spectacle ?  

« Ce projet est né en 2014 d’un collectif d’artistes, Calame Alen, qui s’intéresse aux musiques du monde. Nous étions à la recherche de textes et attirés par des compagnies méridionales. En 2015, Françoise Bouvard de la Compagnie Lackaal Duckric décide de nous rejoindre. Elle fait se reformer et recentrer le projet ».

Quel est le fil conducteur de cette création ? 

« Un chariot ambulant est le fil conducteur de ce spectacle. Le peuple représenté dans le spectacle et qui suit le chariot, porte une parole et est en voyage avec elle. »

Avez-vous des projets ? 

« Les projets existent, mais nous restons concentrés sur les Rubaïyales. Nous souhaitons faire avec cette nouvelle création un tour de la Méditerranée ».

Informations pratiques :

Représentations les mercredis 19 et 26 juillet – 2 et 16 août – 20H00.

Spectacle gratuit, sur réservation au 07 69 77 74 35 et dans la limite des places disponibles

Plus d’informations